Action corrective : Plan, exemples et processus

Apprenez la signification de l'action corrective, comment créer un plan d'action corrective et démontrez un processus d'action corrective conforme aux normes de qualité.

Published 31 Août 2022

Qu'est-ce qu'un plan d'action corrective ?

Un plan d'action corrective est un document utilisé dans la gestion de la qualité qui décrit un ensemble d'étapes pour traiter les problèmes et les lacunes dans les opérations et les processus de l'entreprise qui pourraient avoir un impact négatif sur l'entreprise . Il décrit l'approche pour résoudre un problème qui interfère avec la réalisation des objectifs de l'entreprise. Le plan d'action corrective doit être S.M.A.R.T. (Spécifique, Mesurable, Atteignable, Pertinent, Délimité dans le Temps) et inclure les délais, les coûts et les signataires.

Qu’est-ce qu’un plan d’action corrective faible ?

Un plan d’action correctif solide ne dépend pas de variables incertaines qui pourraient rendre le plan d’action correctif faible. Selon le Centre National pour la Sécurité des Patients du Département des Anciens Combattants. analyse des causes profondes un plan d’action correctif faible dépend des processus actuels sur le lieu de travail et de la formation des employés.

Voici quelques exemples d’application de la formation et des politiques des employés :

  • Le personnel effectue des doubles contrôles
  • Recyclage du personnel
  • Création de nouvelles procédures de travail

Comment créer un plan

La création d’un plan d’action corrective peut sembler être une tâche intimidante au départ, et les personnes responsables pourraient bénéficier d’idées sur la façon de commencer. En général, il existe trois façons différentes pour vous et votre équipe de commencer à élaborer un plan d’action corrective :

Utilisez un modèle numérique

L’un des moyens les plus rapides pour vous aider à démarrer votre plan d’action corrective est d’utiliser un modèle. Un modèle de plan d’action corrective est un outil utile qui permet aux équipes de documenter facilement un plan d’action pour une non-conformité. Notez que l’utilisation d’un modèle ne peut qu’accélérer la création d’un plan d’action corrective, qui doit encore être finalisé et révisé.

Pratiquer comment identifier

Une autre approche qui peut vous aider à poursuivre l’élaboration d’un plan d’actions correctives consiste à passer par des activités d’identification des actions correctives. Former vos équipes pour qu’elles soient capables d’identifier correctement la nécessité d’une action corrective est un effort louable qui les prépare au succès. Collaborez avec votre équipe pour déterminer la cause profonde et les éléments à prendre en compte lors de l’élaboration du plan d’action correctif, entre autres.

Discuter des questions du guide

Suivre le format des 4 Ws et 2Hs peut être utile pour élaborer un plan d’action corrective plus complet. Envisagez de poser ces exemples de questions pour faciliter une session de planification avec votre équipe :

  • Quel Que faut-il faire pour corriger le problème ?
  • Qui devrait être responsable de la mise en œuvre de ces actions correctives ?
  • Lorsque et à quelle fréquence les actions correctives doivent-elles être réalisées ?
  • La documentation de l’action corrective doit-elle avoir lieu ?
  • Comment pouvons-nous nous assurer que ces actions correctives empêchent la récurrence ?

Créez votre propre liste de contrôle des actions correctives

Débarrassez-vous des papiers inutiles et concentrez-vous sur l'essentiel.

Exemples de plans d’action corrective

Bien que les actions correctives se présentent sous de nombreuses formes, elles se traduisent généralement par un formulaire de rapport d’action corrective et préventive et un formulaire de demande d’action corrective. Voici quelques exemples des deux types d’actions correctives les plus courants :

Voici un exemple d’action corrective (suivant les 4Ws et 2Hs).

Décrivez brièvement le problème
Les rapports d’erreurs de perfusion ont augmenté de 7 % depuis le trimestre précédent.
Que va-t-on faire ? (Mesures à prendre, description)
Des séminaires internes seront organisés pour recycler le personnel hospitalier sur la préparation sûre et adéquate des lignes IV, les directives de pré-insertion, l’étiquetage des lignes IV, la mise en place, la surveillance, ainsi que la documentation complète et adéquate.
Pourquoi cela sera-t-il fait ? (Justification, raison)
Les séminaires serviront à clarifier les procédures opérationnelles normalisées concernant la préparation, l’utilisation et la surveillance des lignes IV. Il vise également à renforcer nos normes pour améliorer la sécurité et réduire les taux d’erreurs évitables.
Où cela se fera-t-il ? (Lieu, zone)
Salle de conférence Providence
Quand cela sera-t-il fait ? (Temps, dates, délais)

7 séminaires seront organisés pendant 30 minutes chacun afin de couvrir toutes les équipes et le personnel sans nuire à la dotation en personnel :

Le 19 juillet
9h00
11h00
3:00pm
17h30
20h00
11:00pm

20 juillet
3 heures du matin

Qui va le faire ? (Qui est responsable ?)
Docteur Barnes pour le 19 juillet (9 h, 11 h, 15 h)
Docteur Sparrow pour le 19 juillet (17h30, 20h00)
Docteur Maye pour le 19 juillet (23h) et le 20 juillet (3h)
Comment cela sera-t-il fait ? (Méthode, processus)
Les docteurs Barnes, Sparrow et Maye se réuniront et créeront une présentation de 30 minutes sur la préparation correcte des lignes IV, les directives de pré-insertion, l’étiquetage des lignes IV, la mise en place et la surveillance, qui sera présentée aux intervalles indiqués ci-dessus.
Combien ? (Combien cela coûtera-t-il à faire/faire ?)
Pas de dépenses supplémentaires.

Comment créer un rapport

Sur la base des exemples d’actions correctives donnés, voici quelques conseils sur la manière de créer des rapports d’actions correctives et les informations les plus fondamentales qui doivent être saisies dans ces rapports :

  • Déterminez et enregistrez le problème ou la non-conformité qui a motivé la nécessité d’une action corrective.
  • En s’inspirant de la création d’un plan d’action corrective, saisissez les détails de l’action corrective à entreprendre pour rectifier la non-conformité.
  • Soumettez le rapport d’action corrective aux destinataires prévus et conservez-en une trace pour référence ultérieure et suivi.

En quoi est-elle différente de l’action préventive ?

Bien que toutes deux visent à traiter les cas de non-conformité, il existe certaines différences entre l’action corrective et l’action préventive.

Action corrective Action préventive
Considéré comme la manière « réactive » de traiter la non-conformité Une manière « proactive » d’aborder la non-conformité
Corriger une non-conformité qui s’est déjà produite Vise à éviter qu’une non-conformité ne se produise en premier lieu.
L’action corrective et l’action préventive visent toutes deux à éviter la réapparition de la non-conformité.

Comment fonctionnent-ils dans la norme ISO 9001 ?

Des actions correctives sont mises en œuvre pour identifier, résoudre et prévenir les problèmes de non-conformité à la qualité. Dans les normes ISO 9001 antérieures, les actions correctives et préventives (également connues sous le nom de CAPA) étaient des plans d’action distincts qui avaient chacun leurs propres exigences. Résumée dans un Rapport CAPA Ils décrivent les plans sur la manière de résoudre immédiatement le problème existant et de le prévenir à l’avenir.

Toutefois, les dernières normes ISO 9001 ( ISO 9001:2015 Clause 10.2) a éliminé la nécessité de procédures prédéfinies pour les actions préventives. Au lieu de cela, elle a souligné l’importance d’avoir une approche basée sur le risque tout au long du processus, plutôt que d’effectuer et de documenter séparément les « actions préventives ».

Le processus en 5 étapes : Comment mettre en œuvre l’ISO

Dans ce guide simplifié destiné aux responsables qualité, nous présentons 5 étapes sur la façon de mettre en œuvre des actions correctives conformes à la norme ISO 9001:2015, avec l’aide d’un logiciel de conformité.

Étape 1 : Déterminez si la situation l’exige.

Tous les problèmes ne justifient pas une action corrective. Le but de l’émission d’un plan d’action corrective est d’identifier et de résoudre les problèmes qui sont systémiques, quelque chose qui met en danger le logiciel du système de gestion de la qualité d’une entreprise.

Les responsables qualité et leurs équipes peuvent choisir une technique d’analyse des risques appropriée pour déterminer la gravité d’une non-conformité et décider si une action corrective est nécessaire. Les approches les plus fréquemment utilisées sont l’AMDE et l’HAZOP. C’est un bon moyen d’inculquer la gestion des risques dès le début du processus et d’aider à qualifier le niveau de risque et l’impact d’un problème sur l’organisation, le produit et/ou les services.

Lorsqu’une action corrective est jugée nécessaire, l’équipe qualité et les responsables de processus peuvent collaborer et utiliser un modèle de rapport d’action corrective conforme à la norme ISO 9001:2015 pour documenter la progression de leur plan.

Étape 2 : Effectuer une analyse des causes profondes (le cas échéant).

L’analyse des causes profondes (ACR ) est une approche méthodique de l’analyse d’un problème et de l’identification des causes profondes pour résoudre les problèmes ou les événements contre-productifs. Elle repose sur la conviction que la meilleure façon de résoudre les problèmes est d’en éliminer la ou les causes profondes, plutôt que de se contenter de traiter le symptôme apparent. La RCA est utilisée de préférence pour les problèmes qui ne peuvent être résolus rapidement, qui sont répétitifs et systémiques.

La norme ISO 9001:2015 recommande vivement d’impliquer les membres et les dirigeants des équipes interfonctionnelles tout au long de la planification des actions correctives. Les équipes de qualité peuvent encourager cette démarche en utilisant un logiciel de conformité pour faciliter la collaboration, même lorsqu’elles se trouvent dans des lieux différents.

Les approches des 5 Pourquoi et/ou des 8 Disciplines de la résolution de problèmes (8D ) sont de bonnes techniques d’analyse des causes profondes qui peuvent les aider à travailler ensemble à l’élaboration d’un bon énoncé du problème, à l’identification de la ou des causes profondes et à la recherche de solutions appropriées pour traiter la non-conformité.

Étape 3 : Travaillez sur le plan en équipe.

L’identification des causes profondes et de leurs effets peut aider à formuler la ou les actions correctives les plus appropriées. Dans un plan d’action corrective, il y a deux actions clés : une recommandation de « correction » pour éliminer immédiatement une non-conformité détectée et l’action corrective elle-même.

Outre les détails concernant la non-conformité et l’action corrective recommandée, des détails spécifiques doivent également être fournis, tels que le calendrier de mise en œuvre, les personnes clés et les signataires, ainsi que les coûts. Une fois finalisé et révisé, le plan d’action correctif numérique peut être partagé avec les personnes clés afin de normaliser les informations.

Étape 4 : Communiquer et mettre en œuvre.

Renforcer la participation des dirigeants et les encourager à communiquer le changement et sa justification. Informez les personnes clés des tâches qui leur sont assignées via le logiciel du SMQ. Prévoyez un canal de communication où chacun peut donner régulièrement son avis pendant la mise en œuvre de l’action corrective. Tous ces éléments entrent en ligne de compte et déterminent le succès de la mise en œuvre d’un plan d’action corrective.

Étape 5 : Effectuez des suivis pour garantir l’efficacité.

La norme IS0 9001:2015 exige que les organisations examinent l’efficacité des actions correctives et mettent à jour les niveaux de risque et les opportunités éventuelles. Après la mise en œuvre, les propriétaires du processus et l’équipe qualité doivent attendre un délai approprié et effectuer des examens de suivi.

Des champs supplémentaires sont disponibles dans le plan d’action correctif numérique afin que les responsables de la qualité puissent saisir des commentaires pendant l’examen. Pour documenter les résultats, ils peuvent utiliser les fonctionnalités des logiciels de SMQ, telles que l’ajout de photos et de notes, afin de fournir des preuves plus claires des effets de l’action corrective mise en œuvre.

Pour mettre en œuvre des plans d’actions correctives conformes à la norme ISO 9001:2015, les responsables qualité peuvent utiliser un logiciel de conformité collaboratif comme iAuditor de SafetyCulture pour gérer leur mise en œuvre – de l’analyse des causes profondes à l’examen de l’efficacité des plans d’actions correctives.

Logiciel iAuditor pour les équipes

Le suivi des actions correctives peut s’avérer difficile et prendre beaucoup de temps, surtout lorsque les documents peuvent se perdre ou être cachés dans des classeurs. Essayez d’utiliser le logiciel d’action corrective iAuditor pour faciliter la mise en œuvre, la documentation et le suivi des actions correctives basées sur les risques.

action corrective

Logiciel d’action corrective : Suivi des actions correctives à l’aide de iAuditor

Un coup d’œil à l’analyse des actions d’iAuditor vous permet de visualiser efficacement les actions à faire, en cours, terminées et même celles qui ne peuvent pas être faites. Les plages de dates sont facilement personnalisables, de sorte que vous pouvez revenir en arrière et suivre vos progrès en toute simplicité. Les actions correctives peuvent également être visualisées en fonction du niveau de priorité et plus encore. Renforcez votre système de gestion de la qualité dès aujourd’hui- Réservez une démo ou Inscrivez-vous gratuitement !