Hansei : un système Lean d'auto-réflexion et d'amélioration continue

Published 19 Mai 2022

Qu'est-ce que le Hansei ?

Hansei est un mot japonais qui signifie introspection ou observation de son reflet. Le mot "Han" signifie changer ou retourner, tandis que"Sei" signifie regarder en arrière et s'examiner.

La hansei est une approche systématique utilisée pour reconnaître et envisager les erreurs commises dans le cycle de vie du projet, qui permet de comprendre les idées fausses, les inexactitudes, les échecs et les erreurs. Elle aide les organisations à comprendre l’action appropriée et la manière dont elle peut être améliorée pour éviter que le problème ne se reproduise. Le Hansei est généralement réalisé après l’achèvement des projets, lors des examens de fin d’année ou dans le cadre des auto-évaluations des employés.

Importance du Hansei dans la fabrication lean

Le Hansei joue un rôle important dans l’industrie car il est l’une des clés du Kaizen. Il s’agit d’une pratique continue visant à améliorer la prise de décision lorsqu’un employé prend conscience des erreurs commises dans le passé. Il peut aider l’organisation à mettre en œuvre une amélioration continue et à en tirer les avantages suivants :

  • améliorer l’estime de soi des employés ;
  • empêcher que l’incident ne se reproduise ;
  • préparer la bonne approche pour résoudre le problème ; et
  • découvrir ce qui a mal tourné et ce qui peut être fait pour améliorer le processus.

Comment réaliser le Hansei ?

Hansei aide les employés à réfléchir à leurs idées et à tirer les leçons de leurs succès ou de leurs échecs pour s’améliorer à l’avenir. Il comporte généralement trois éléments :

  1. la reconnaissance d’un problème ;
  2. l’acceptation de la responsabilité des erreurs commises
  3. créer des plans d’action et s’engager à répondre aux besoins d’amélioration.
éléments du hansei

Trois éléments du Hansei | SafetyCulture

Il n’y a pas de format formel pour réaliser le Hansei, car il peut être réalisé de manière personnelle et réfléchie ou en équipe. Il peut s’agir d’une brève réflexion sur les performances et l’idéation de ce qui a mal tourné. Voici les étapes de base pour mettre en oeuvre cette approche :

  1. Identifier le problème – Hansei s’intéresse aux échecs personnels plutôt qu’aux problèmes systémiques ou de processus. Il peut être évalué à un niveau personnel sur la base des performances de l’employé dans le cycle de vie d’un projet. Commencez par classer le problème et déterminez le domaine sur lequel vous souhaitez réfléchir.
  2. Posez des questions d’autoréflexion – Les questions d’autoréflexion aideront à comprendre les raisons et les hypothèses derrière les faiblesses et les erreurs commises. Il aide à comprendre les échecs en évitant de rejeter la faute sur les autres et d’être émotionnellement attaché à eux. Prenez vos responsabilités et acceptez les résultats indésirables afin de planifier efficacement la manière de vous améliorer à l’avenir.
  3. Planifiez les prochaines actions – Examinez et analysez les réponses aux questions d’auto-réflexion et engagez-vous à répondre aux besoins de rectification et d’amélioration. Décomposez les problèmes en questions plus succinctes et créez un plan d’action détaillé sur la manière d’améliorer et d’éviter les mêmes erreurs.

L’objectif principal du Hansei est d’identifier les problèmes, d’élaborer des mesures correctives et de communiquer les leçons apprises au sein de l’organisation afin d’empêcher la répétition de défaillances multiples. Cela aiderait l’organisation à maintenir sa rentabilité, à économiser des coûts internes et à améliorer les performances globales des employés et de l’organisation.

Quelle est l’idéologie derrière le concept Hansei ?

C’est l’un des treize piliers du système de production Toyota. Il a été créé pour donner aux gens les moyens de trouver de meilleures façons d’accomplir leurs tâches et pour développer une organisation axée sur l’amélioration continue et orientée vers la normalisation. Il s’agit d’un élément essentiel de l’apprentissage organisationnel, au même titre que le Kaizen, et il est parfois comparé au « contrôle » dans le cycle d’amélioration planifier-faire-contrôler-agir (PDCA), car il se concentre sur l’analyse des bons ou mauvais résultats afin d’éviter toute récurrence des problèmes ou des erreurs.

Le hansei, ou « autoréflexion », est une pratique qui consiste à passer en revue ses défauts personnels pour éviter les erreurs récurrentes et mettre en œuvre une amélioration continue. Identifiez vos erreurs et vos faiblesses en répondant aux questions suivantes :

  • Quelles sont vos attentes à l’égard du projet ?
  • Que s’est-il réellement passé ?
  • Qu’est-ce qui fonctionne ?
  • Qu’est-ce qui ne fonctionne pas ?
  • Avez-vous obtenu les résultats escomptés ?
  • Qu’avez-vous appris ?
  • Quels sont vos projets pour éviter les mêmes erreurs ?

Tirer parti d’un modèle numérique de Hansei

La réalisation du Hansei dans le cadre du lean manufacturing peut s’avérer difficile car le champ d’application semble large, mais avec iAuditor de SafetyCulture, une application d’inspection qui peut être utilisée via le web ou les plateformes mobiles, vous pouvez maximiser la technologie et assurer la collaboration et la responsabilité au sein de l’organisation. Avec iAuditor , vous pouvez :

  • Créer et personnaliser des modèles
    Utiliser notre modèle prêt à l’emploi ou consulter notre bibliothèque publique de modèles de listes de contrôle gratuits. Vous avez également la possibilité de convertir gratuitement vos fichiers PDF, Word, Excel ou PowerPoint existants en liste de contrôle iAuditor, jusqu’à 3 fichiers.
  • Accéder, examiner et partager les rapports en temps réel
    Partager instantanément votre rapport avec n’importe quel membre de l’organisation. Vous avez la possibilité d’envoyer des rapports sur l’application mobile à des personnes spécifiques par e-mail. Toutes les données sont automatiquement stockées dans le Cloud, auquel vous pouvez accéder à tout moment et en tout lieu.
  • Assigner et compléter des actions
    Pour parvenir à une amélioration continue, il suffit d’attribuer et de partager des actions correctives à tout membre de l’organisation pour éviter de commettre les mêmes erreurs.

Adopter la méthode Hansei pour améliorer la qualité du travail et mettre en œuvre l’amélioration continue sur votre lieu de travail. Mettre en place l’organisation pour l’excellence opérationnelle. Commencez avec les modèles prêts à l’emploi d’iAuditor.