Travailleur isolé

Apprenez-en davantage sur le travail isolé, les directives gouvernementales, les responsabilités de l'employeur, etc.

travailleur solitaire

Published 28 Juil 2022

Qu'est-ce que le travail isolé ?

Le travail isolé est une configuration de travail où un employé opère seul dans une zone isolée ou dans laquelle les autres employés ne peuvent pas le voir ou l'entendre. Il s'agit d'un arrangement dans lequel les superviseurs ou autres collègues ne peuvent pas fournir un soutien direct puisqu'ils ne sont pas physiquement présents dans la zone spécifique. Cela ne signifie pas nécessairement qu'un employé est physiquement seul sur le site ou dans un bâtiment, mais il peut se trouver dans un endroit séparé du reste de son équipe. Le travail solitaire est sujet à des risques plus élevés d'exposition aux dangers du travail en raison du manque d'assistance et de supervision.

Qui est considéré comme un travailleur isolé ?

Les employés qui travaillent seuls dans une zone ou un lieu de travail spécifique sont appelés travailleurs isolés. Parmi les exemples de travailleurs isolés, on peut citer ceux qui travaillent sur le terrain, le personnel de sécurité qui travaille en équipe de nuit, les électriciens qui travaillent sur les lampadaires, les employés qui travaillent à domicile, les concierges ou les messagers d’entreprise, et ceux qui travaillent à l’écart de leurs collègues, comme ceux qui font les inventaires dans la réserve d’un magasin.

Travail solitaire

Exemples de travailleur isolé | SafetyCulture

Directives du gouvernement

Les États fournissent des directives différentes, mais elles visent le même objectif : assurer la sécurité des travailleurs isolés.

En France, les employeurs doivent surveiller la santé et la sécurité de leurs employés, y compris l’assurance d’une communication efficace avec les travailleurs travaillant à distance ou dans des conditions isolées. La réglementation du travail isolé est définie par l’article 5 du décret Décret n°2008-1325 du 15 décembre 2008 du Code du travail.

Risques courants du travail isolé et comment les éviter

Le travail isolé est une forme légale d’emploi et aucune législation générale n’interdit à l’employeur de laisser ses employés travailler seuls. Toutefois, ils doivent être conscients de toute législation spécifique concernant le travail isolé dans différents secteurs, tels que la supervision des opérations de plongée, les processus de construction, etc. Voici les risques courants associés au travail isolé et comment s’y préparer ou les éviter.

  1. Blessures physiques
    Les accidents peuvent survenir à tout moment et dans n’importe quelle situation. Les risques courants tels que les glissades, les trébuchements, les chutes ou les électrocutions sont les causes les plus fréquentes de blessures physiques. Les travailleurs isolés peuvent être confrontés à ces dangers et il leur serait difficile de demander de l’aide puisqu’ils travaillent seuls. Les employeurs devraient fournir de manière proactive une trousse de premiers secours prête à l’emploi et les numéros de contact d’urgence afin de se préparer à ce type de situation.
  2. Stress et problèmes de santé mentale
    Outre les risques physiques et les dangers sur le lieu de travail, le travail isolé peut également être source de stress et de problèmes de santé mentale. L’impossibilité de communiquer les problèmes peut amener les travailleurs isolés à se sentir isolés ou déconnectés, ce qui entraîne une baisse de productivité, des maladies ou, pire encore, une démission. Il incombe aux employeurs de les garder en sécurité, de les sécuriser et de les soutenir, même s’ils travaillent seuls. Le fait de prendre des nouvelles par téléphone ou d’envoyer des messages peut atténuer le sentiment d’isolement.
  3. Violence
    Les travailleurs isolés courent un risque élevé d’être victimes de violence, car il n’y a personne pour intervenir ou appeler à l’aide en cas d’urgence. Les travailleurs isolés doivent recevoir une formation adéquate sur la manière de gérer ce type de situation et celle-ci doit être signalée immédiatement, même si, dans certains cas, il s’agissait d’une simple dispute.
  4. Maladies
    Les travailleurs isolés peuvent être exposés à des maladies susceptibles de retarder la production. Une communication ouverte avec les travailleurs isolés peut permettre d’adapter la situation et d’envoyer de la main-d’œuvre de remplacement pour éviter les retards de production.
  5. Fourniture inadéquate d’installations permettant de se reposer
    Il est difficile pour les travailleurs de terrain isolés de rejoindre les salles de repos puisqu’ils travaillent généralement en dehors du site principal. Mais la sensibilisation des travailleurs isolés à cette situation peut les aider à gérer leurs attentes. Il leur incombe également de prendre des mesures raisonnables pour veiller à leur santé.

Que doit faire l’employeur d’un travailleur isolé ?

Les travailleurs isolés courent un plus grand risque de danger car ils travaillent seuls et ont un accès limité à l’aide en cas de problème. Ils sont vulnérables et exposés à des risques élevés, dont la violence. Tous les employeurs devraient s’assurer de :

  • Protection des travailleurs isolés
    Il est essentiel de faire connaître aux travailleurs isolés les procédures d’urgence et de s’assurer qu’ils savent comment faire fonctionner les systèmes ou dispositifs d’urgence. Par exemple, s’il existe une trousse de premiers secours facilement accessible en cas de blessures physiques, les employeurs doivent s’assurer que tous les articles de la trousse ne dépassent pas leur date limite d’utilisation et que les travailleurs isolés savent où les trouver et comment les utiliser.
  • Surveillance des travailleurs isolés
    La direction doit surveiller les travailleurs isolés et rester en contact avec eux. Ils ne sont peut-être pas physiquement présents, mais ils doivent s’assurer que les travailleurs isolés comprennent les processus, les procédures et les dispositifs qu’ils utilisent pour accomplir leurs tâches. La supervision est minimale, mais ils doivent tout de même se coordonner avec les travailleurs isolés de temps en temps pour vérifier leur statut et obtenir des mises à jour sur l’avancement de leur travail.
  • Formation pour les travailleurs isolés
    La formation est primordiale dans tous les secteurs. Tous les employés, en particulier les travailleurs isolés, devraient suivre une formation avant d’entreprendre leurs tâches afin d’identifier les lacunes et de résoudre les problèmes immédiatement, car ils ne seront que très peu supervisés. La formation les aiderait, par exemple, à identifier l’analyse des risques et la maîtrise des points critiques (HACCP), à faire face aux situations imprévues et à savoir quand demander de l’aide.
  • Solutions pour les travailleurs isolés
    La réalisation d’une évaluation des risques liés aux travailleurs isolés peut aider à évaluer le lieu de travail et à identifier les dangers. Il aide les employeurs à atténuer immédiatement les risques contrôlables et à évaluer les problèmes endémiques pour mettre en œuvre des mesures de contrôle basées sur la hiérarchie des contrôles. Des mesures de télécontrôle, ou de surveillance et de contrôle hors site via une application, sont appliquées pour garantir que les travailleurs isolés puissent demander de l’aide en urgence en cas d’incident soudain.
  • Politique relative au travail isolé
    Une politique de travail isolé est un document officiel qui couvre les responsabilités des employeurs et des travailleurs isolés afin de garantir la sécurité des deux parties. Il comprend les dangers sur le lieu de travail, les risques pour la santé et la sécurité des employés, les besoins en formation et les procédures normalisées en cas d’incident.

Lignes directrices pour l’élaboration d’une politique de travail isolé

Lorsqu’un employeur établit des modalités de travail sûres pour les travailleurs isolés, il doit connaître les normes et les lois qui peuvent s’appliquer à l’activité professionnelle spécifique. Ils doivent évaluer les processus et vérifier si les exigences peuvent être satisfaites par un travailleur isolé. Voici quelques points à prendre en compte lors de la création d’un dispositif de travail isolé :

  • les risques de la tâche peuvent être contrôlés adéquatement par une seule personne ;
  • aptitude de l’opérateur à travailler seul ;
  • la gestion du stress et d’autres problèmes de santé ;
  • les besoins de formation pour assurer la compétence en matière de sécurité ; et
  • les processus de supervision et de contrôle.

Comment iAuditor peut-il aider à mettre en place une politique de travail isolé ?

Les employeurs peuvent trouver les politiques relatives au travail isolé fastidieuses et contraignantes, car elles doivent être examinées de près depuis leur création jusqu’à leur mise en œuvre. De nombreux facteurs et processus peuvent entrer en jeu lors de l’organisation des politiques, notamment la réalisation d’évaluations des risques. Le processus prend généralement du temps car il implique de passer par plusieurs mains pour être examiné et complété. Ce qui, à son tour, ouvre l’ensemble du processus à des problèmes tels que la perte de la trace des documents ou des dossiers.

iAuditor de SafetyCulture est une application d’inspection basée sur le Cloud qui peut être utilisée pour remplacer les formulaires papier. Il permet aux organisations de disposer de tout ce dont elles ont besoin en un seul endroit. Vous pouvez suivre les dangers, les risques, les mesures de contrôle et attribuer des actions correctives tout en effectuant des évaluations des risques. Les politiques relatives au travail isolé sont sauvegardées en toute sécurité dans le Cloud et toutes les parties concernées peuvent y accéder à tout moment, où qu’elles soient, même si elles sont hors ligne.

Pour vous faire gagner du temps, nous avons créé des modèles de listes de contrôle prêts à l’emploi que vous pouvez télécharger gratuitement et qui sont entièrement personnalisables. Vous pouvez également consulter notre bibliothèque publique de modèles de listes de contrôle gratuits qui peuvent être utilisés non seulement par les travailleurs isolés mais aussi par tout employé dans presque tous les secteurs. Vous avez également la possibilité de convertir gratuitement vos fichiers PDF, Word, Excel ou PowerPoint existants en listes de contrôle iAuditor, jusqu’à 3 fichiers.