L'économie circulaire : bien plus que le recyclage

Des exemples pour comprendre ce qu'est une économie circulaire (EC) et son approche. Découvrez pourquoi l'EC est une bonne chose pour votre business, les personnes et l'environnement. Apprenez à connaître l'application mobile qui contribue à soutenir cette économie.

Inspection sur le site de production

Published 28 Avr 2022

Définition de l'économie circulaire (EC)

L'utilisation et la réutilisation optimales des ressources aux différents stades de la chaîne de production - de l'extraction des ressources brutes jusqu'à la consommation - sont au cœur de l'économie circulaire. Il s'agit d'une solution systématique pour éviter de créer des déchets. La réutilisation des biens et des matières premières, ainsi que la réduction des déchets et des émissions toxiques dans les sols, l'eau et l'air, sont au cœur de l'économie circulaire.

Définition de l’économie circulaire par le Forum économique mondial

« Une économie circulaire est un système industriel qui est restaurateur ou régénérateur par intention et par conception. Elle remplace le concept de fin de vie par la restauration, s’oriente vers l’utilisation d’énergies renouvelables, élimine l’utilisation de produits chimiques toxiques qui nuisent à la réutilisation et au retour à la biosphère, et vise l’élimination des déchets par une conception avec des matériaux de qualité, des produits, des systèmes et des modèles commerciaux. »

Définition de l’économie circulaire par la Fondation Ellen McArthur

Au-delà de l’actuel modèle industriel extractif « prendre-faire-jeter », l’économie circulaire vise à redéfinir la croissance en se concentrant sur les avantages pour la société. Elle implique de découpler progressivement l’activité économique de la consommation de ressources finies et de concevoir les déchets hors du système. Soutenu par une transition vers des sources d’énergie renouvelables, le modèle circulaire crée du capital économique, naturel et social. Il repose sur trois principes : éliminer les déchets et la pollution ; conserver les produits et les matériaux utilisés ; régénérer les systèmes naturels. »

Économie linéaire et économie circulaire

Nous prélevons des matériaux sur la Terre, nous créons des produits à partir de ceux-ci, puis nous les jetons comme des déchets. Ce processus est connu sous le nom d’économie linéaire. Une économie circulaire, contrairement à une économie linéaire, utilise les matières premières et les ressources de la manière la plus efficace possible.

Économie linéaire et économie circulaire

Économie linéaire vs économie circulaire | SafetyCulture

Modèle « Take-Make-Dispose »

Il suit le schéma « prendre-fabriquer-jeter », en utilisant les ressources sans limite, pour fabriquer des produits qui seront simplement jetés après usage. À chaque fois, nous consommons de grandes quantités de ressources limitées et produisons continuellement des déchets – y compris des déchets toxiques – que nous nous efforçons maintenant de gérer correctement. Cette situation n’est pas viable à long terme.

En raison de la croissance de la population mondiale, la consommation augmente également, ce qui fait que les ressources risquent de se raréfier. Par conséquent, il devient de plus en plus important d’utiliser les ressources disponibles de la manière la plus efficace possible.

Le cycle : Faire-Utiliser-Recycler

D’autre part, une économie circulaire suit un cycle en boucle. Cela signifie que les matériaux et les ressources continueront à être utilisés de manière à maximiser la valeur économique tout en minimisant les dommages environnementaux.

Trois éléments pour comprendre l’économie circulaire (EC)

Une économie circulaire est un système économique en circuit fermé dans lequel les matières premières, les composants et les produits perdent le moins de valeur possible, les sources d’énergie renouvelables sont utilisées et la pensée systémique est mise en avant.

  • Cycles en boucle fermée
    Les cycles de matières sont fermés dans une économie circulaire, à l’instar d’un écosystème. Comme chaque flux résiduel peut être utilisé pour créer un nouveau produit, il n’y a pas de déchets. Les composés toxiques sont éliminés et les flux résiduels sont répartis en deux cycles : biologique et technologique. Les producteurs retournent leurs articles après les avoir utilisés et les réparent afin qu’ils puissent être utilisés à nouveau. Il est donc important dans ce système que non seulement les matériaux soient correctement recyclés, mais aussi que les produits, les composants et les matières premières conservent une qualité élevée tout au long de ces cycles.
  • Énergie renouvelable
    Dans une économie circulaire, l’utilisation de l’énergie, comme des matières premières et des produits, est optimisée. Les sources d’énergie renouvelables alimentent principalement le système économique circulaire.
  • Pensée systémique
    Non seulement l’économie circulaire nécessite des cycles de matériaux fermés et une énergie durable, mais elle implique également une réflexion systémique. Chaque acteur économique (entreprise, individu ou espèce) est lié aux autres. Cela crée un réseau dans lequel les actions d’un acteur ont un impact sur les autres acteurs. Pour en tenir compte, les effets à court et à long terme, ainsi que l’impact de l’ensemble de la chaîne de valeur, doivent être pris en considération lors des transitions.

De l’économie linéaire à l’économie circulaire : Repenser le système

La transition d’une économie linéaire à une économie circulaire implique des changements de système. Les conceptions ou les processus, les articles qui peuvent être réparés ou renouvelés, le recyclage des matériaux et une nouvelle façon de penser aux produits (par exemple, en les partageant) sont autant d’aspects impliqués dans une telle transition.

Innovation durable

L’économie circulaire encourage les solutions innovantes fondées sur un nouveau mode de pensée. Cela implique de penser en termes de chaînes de valeur circulaires plutôt que linéaires et de viser des innovations à l’échelle du système. Cela donne lieu à des idées nouvelles et à une collaboration entre les concepteurs, les fabricants et les recycleurs, ce qui se traduit par des avancées à long terme.

Approche multi-R

La hiérarchisation des stratégies en fonction des R est une bonne règle empirique pour trouver la ressource de la plus grande valeur tout au long du cycle.

Diagramme de l'approche multi-R

Diagramme de l’approche multi-R

  • Repenser et réduire – En changeant notre façon de penser les produits et les processus industriels, et en trouvant des moyens d’optimiser ce que nous avons, nous pouvons utiliser les ressources plus efficacement.
  • Redesign – Concevoir d’une manière différente, par exemple en réfléchissant aux possibilités de réutilisation, de réparation et de recyclage avant de lancer la production.
  • Réutilisation – réutilisation maximale des produits et des composants.
  • Réparation et reconditionnement – Réparation, entretien et révision de produits.
  • Recyclage – réutilisation des matières premières jusqu’à leur qualité maximale
  • Récupérer – Récupérer l’énergie des matériaux.

Avantages de l’économie circulaire

L’économie circulaire fait preuve de cohérence en diminuant les impacts du cycle de vie des matériaux, tels que les impacts climatiques, en limitant l’utilisation de matériaux toxiques et en découplant la consommation de matériaux de la croissance économique.

Avantages économiques

La circularité présente un certain nombre d’avantages économiques. Une gestion plus efficace des ressources permettrait à l’économie mondiale d’économiser 2 000 milliards de dollars par an. En effet, le coût des matières premières diminuera considérablement, ce qui entraînera une augmentation de l’emploi et de l’innovation. Par conséquent, les entreprises ne seront pas limitées dans leur capacité à se développer en raison d’une pénurie de matières premières. La transition vers une économie circulaire est censée stimuler la croissance économique.

Réduction du coût des matériaux
Les entreprises réduisent les coûts des matériaux et créent de tout nouveaux marchés où des profits peuvent être réalisés grâce à l’évolution vers l’économie circulaire. Les matières premières sont un produit de base très coûteux dans de nombreuses industries. Dans une économie linéaire, l’extraction de matières premières supplémentaires et l’incertitude quant à leur approvisionnement font augmenter le prix de ces matières.

Grâce à la diminution des coûts, à la sécurité accrue de l’approvisionnement en matières premières, à une coopération plus étroite au sein de la chaîne et à une chaîne d’approvisionnement plus robuste, la circularité pourrait offrir un nouveau potentiel de revenus. Il s’agit de la manière dont les entreprises interagissent avec leurs clients et du rôle qu’elles jouent dans leur vie : moins de matières premières sont utilisées, moins de déchets sont générés.

Avantages pour l’environnement

L’économie circulaire est un modèle industriel qui se veut et se conçoit comme régénérateur, dans le but d’améliorer la gestion des ressources et de lutter contre la volatilité que le changement climatique peut apporter aux entreprises. L’économie circulaire est un cadre de solutions systémiques qui s’attaque aux défis mondiaux tels que :

  • Changement climatique
  • Perte de la biodiversité
  • Gestion des déchets
  • Pollution

Conformité

Deux des problèmes émergents les plus urgents en Europe, et plus généralement dans le monde, sont l’urbanisation rapide et les défis environnementaux. Le changement climatique, combiné à une croissance démographique et une urbanisation rapides, exerce une pression intense sur les ressources de l’Europe.

Les gouvernements et les organisations mondiales s’efforcent de trouver une nouvelle approche et une solution aux problèmes découlant de l’économie linéaire. S’adapter à l’économie circulaire serait un avantage pour les organisations car, tôt ou tard, les gouvernements pourraient rechercher activement une coopération avec les entreprises afin de soutenir pleinement une économie circulaire.

Le modèle d’économie circulaire offre une nouvelle chance d’innovation et d’intégration entre les écosystèmes naturels, les entreprises, les consommateurs et la gestion des déchets.

Économie circulaire Durabilité

De nombreuses ressources naturelles ont été extraites et sont devenues des éléments d’infrastructure et des objets du quotidien. Certains articles courants, comme le papier, l’acier et le verre, sont recyclés en grand nombre.

Il existe une grande variété de matériaux et de produits qui sont actuellement jetés mais qui auraient pu être réutilisés si les composants de base avaient été récupérés. Les gadgets électroniques mis au rebut, par exemple, contiennent de nombreux métaux de terres rares et métaux précieux qui sont actuellement rarement recyclés.

Exemples d’économie circulaire

Deux stratégies utiles qui peuvent être mises en œuvre lors de la transition vers une économie circulaire sont (1) la substitution et (2) la dématérialisation.

  • Substitution
    Il s’agit d’utiliser des ressources différentes pour atteindre le même objectif. Par exemple, le monde est en train de s’épuiser en lithium. Les voitures fonctionnent avec des batteries au lithium-ion. À moins que nous ne recyclions plus efficacement les batteries au lithium, les constructeurs automobiles peuvent opter pour des batteries sodium-ion, une meilleure option à l’avenir. Ils ont atteint le même objectif : faire fonctionner une voiture.
  • Dématérialisation
    Il s’agit d’utiliser moins d’une ressource pour remplir les mêmes fonctions économiques dans la société. Ce que fait la société « Interface » en est un bon exemple. Interface est le plus grand concepteur et fabricant de moquettes modulaires au monde. Ils ont cessé de vendre les tapis mais leurs clients paient pour leur service d’entretien des tapis.

    En utilisant des dalles de moquette, ils peuvent remplacer uniquement celles qui sont endommagées. Ensuite, les tuiles endommagées seront renvoyées à l’usine pour être recyclées. Interface a été en mesure de créer de nouvelles tuiles fabriquées à partir de 98 % de matériaux recyclés ou d’éléments biosourcés.

Économie circulaire durable grâce à iAuditor de SafetyCulture

La création d’une économie circulaire n’est qu’une partie de ce que nous pouvons faire en matière de durabilité. Il existe encore d’autres aspects que nous devrions prendre en compte, comme l’énergie durable, l’industrie durable, l’agriculture durable (ex : les bonnes pratiques agricoles GAP), la durabilité sociale, et bien d’autres encore.

La mise en place d’une économie circulaire a déjà fait ses preuves pour un certain nombre d’entreprises. Les nouveaux produits et systèmes de l’économie circulaire sont désormais présents sous diverses formes, allant de la conception innovante de matériaux et de produits quotidiens à des opérations innovantes. Une innovation notable qui peut contribuer à l’économie circulaire est la technologie fournie par iAuditor de SafetyCulture.