Restauration après un dégât des eaux : comment faire et pourquoi c'est important

Apprenez à restaurer un dégât des eaux grâce à ce guide.

spécialiste de la restauration des dégâts des eaux utilisant iAuditor pour effectuer une inspection ou une évaluation des dégâts des eaux

Published 28 Juil 2022

Qu'est-ce que la restauration des dégâts des eaux ?

La restauration des dégâts causés par l'eau consiste à remettre le bien dans l'état où il se trouvait avant l'intrusion de l'eau. Le processus consiste en une inspection, une extraction, une déshumidification, un assainissement et une reconstruction (si nécessaire). Si la restauration des dégâts des eaux ne nécessite généralement pas de certification, elle doit idéalement être effectuée par un spécialiste de la restauration des dégâts des eaux qui dispose des outils et des connaissances nécessaires.

Savoir ce qui a causé le problème que vous êtes censé résoudre n’est que la première étape pour y parvenir. Pour les spécialistes de la restauration après un dégât des eaux, le fait de connaître les principales causes des dégâts des eaux peut les aider à localiser facilement la source lorsqu’ils inspectent une propriété.

Quelles sont les principales causes des dégâts des eaux ?

Les principales causes des dégâts des eaux sont :

  • condensation de l’unité de climatisation
  • catastrophes naturelles et temps pluvieux
  • des conduites d’alimentation en eau en caoutchouc ou en PVC
  • appareils ménagers en panne
  • drains et gouttières bouchés
  • les refoulements de fosses septiques et d’égouts
  • des tuyaux qui éclatent ou qui fuient
  • des chauffe-eau anciens ou défectueux
  • systèmes de gicleurs endommagés
  • débordement de l’eau des toilettes
  • pompes de puisard inopérantes
  • une évacuation inefficace des eaux de toiture

En plus de savoir où chercher, les spécialistes de la restauration des dégâts des eaux doivent également savoir ce qu’il faut rechercher. Les dégâts des eaux peuvent toujours être présents dans des zones qui ne contiennent pas ou ne semblent pas avoir été affectées par l’une des principales causes énumérées ci-dessus. C’est pourquoi les spécialistes de la restauration doivent être capables de repérer immédiatement les signes de dégâts des eaux.

Quels sont les signes d’un dégât des eaux ?

Les signes d’un dégât des eaux sont les suivants :

  • matériaux gonflés ou déformés
  • des fissures au plafond ou sur les murs
  • peinture qui s’écaille ou qui fait des bulles
  • odeurs de moisi ou d’humidité
  • affaissement ou zones molles
  • dommages structurels
  • des flaques d’eau
  • moisissures ou mildiou
  • taches d’eau

Pourquoi la restauration après des dégâts des eaux est-elle importante ?

L’une des raisons pour lesquelles la restauration après un dégât des eaux est importante est que les dommages structurels peuvent aussi être le résultat d’un dégât des eaux, et pas seulement sa cause. Les dégâts des eaux et les dommages structurels sont étroitement liés et la présence de l’un indique souvent la présence de l’autre. Les murs, les plafonds et même les sols peuvent s’effondrer à cause des dégâts des eaux.

Ignorer les dégâts des eaux ou ne pas réagir assez rapidement peut également poser des risques sanitaires à long terme dus aux moisissures, aux bactéries et aux parasites. Minimiser l’importance de la restauration des dégâts des eaux, c’est non seulement diminuer les compétences, les connaissances et l’expérience requises pour effectuer ce travail, mais aussi mettre en danger la vie des occupants des bâtiments.

Comment fonctionne la restauration après un dégât des eaux ?

Les spécialistes effectuent la restauration des dégâts des eaux en 5 étapes :

  1. Effectuer une inspection des dégâts des eaux

    Le spécialiste effectue une inspection ou une évaluation des dégâts des eaux afin d’identifier la source d’eau, la catégorie de contamination de l’eau et la classe de dégâts des eaux.

    Comme nous l’avons vu dans une section précédente, la source d’eau est fortement liée à la cause du dégât des eaux. Cependant, dans certains cas, il peut être difficile d’identifier la source de l’eau, même en connaissant la cause du dégât des eaux (par exemple, l’eau d’une inondation peut s’infiltrer dans la propriété par plusieurs points d’entrée). Après avoir identifié et arrêté l’écoulement de la source d’eau, le spécialiste identifiera la catégorie de contamination de l’eau :

    Nom

    Eau vive

    Eau grise

    Eau noire

    Catégorie

    1

    2

    3

    Niveau de contamination

    Peu ou pas du tout

    Contient des contaminants

    Dangereux

    Sources d’eau / Causes des dégâts des eaux

    Baignoires, éviers, tuyaux, chauffe-eau

    Lave-vaisselle et lave-linge

    Eaux usées, toilettes, inondations

    L’identification de la catégorie de contamination de l’eau aidera le spécialiste à décider de l’étendue et du type de décontamination nécessaire par la suite. La troisième partie de l’inspection est l’identification de la classe de dégâts des eaux :

     

    Classe 1

    Classe 2

    Classe 3

    Classe 4

    Matériaux poreux humides Pourcentage de l’aire de surface

    Moins de 5 %.

    5 % à 40 %.

    Plus de 40 %.

    Plus de 40 %.

    Matériaux à faible évaporation Absorption de l’humidité

    Minimal

    Minimal

    Minimal

    Significatif

    Les matériaux poreux humides comprennent les moquettes, les plaques de plâtre, les isolants en fibre, les éléments de maçonnerie en béton (CMU) et les textiles. Les matériaux à faible évaporation comprennent le plâtre, le bois, le béton et la maçonnerie. L’identification de la classe de dégâts des eaux est importante car elle indique l’ampleur du séchage et de la déshumidification nécessaires par la suite.

  2. Éliminer l’eau stagnante par extraction

    Particulièrement crucial lorsqu’une propriété a un sous-sol inondé, l’extraction permet d’éliminer l’eau stagnante. Les extracteurs comprennent les aspirateurs industriels et les pompes submersibles. Une fois que toute l’eau stagnante a été enlevée, l’eau de surface peut être extraite à l’aide d’aspirateurs portables à eau et à sec. Le spécialiste peut également utiliser un humidimètre ou une caméra thermique infrarouge pour découvrir des poches de saturation cachées derrière les murs ou sous les planchers. L’eau de surface résiduelle peut également être encore présente même après avoir été aspirée.

  3. Sécher et déshumidifier les zones affectées

    Comme pour l’extraction de l’eau, le spécialiste utilisera également des équipements tels que des ventilateurs à haut rendement (y compris des ventilateurs d’air) et des déshumidificateurs de qualité commerciale pour sécher et déshumidifier les zones touchées. En plus d’utiliser ces outils, le spécialiste peut également ouvrir les fenêtres et les portes pour augmenter la circulation de l’air. Cependant, le séchage et la déshumidification prennent généralement plus de temps que l’évacuation de l’eau, surtout si le dégât des eaux est de classe 3 ou 4 et qu’il faut enlever certaines parties des murs et/ou des sols.

  4. Nettoyer et désinfecter toutes les surfaces

    Avant le nettoyage des moisissures, le spécialiste doit porter un équipement de protection individuelle (EPI) comme un masque N-95, des gants, des lunettes, des bottes en caoutchouc et des vêtements jetables ou des combinaisons de protection. Comme pour l’extraction et la déshumidification, le spécialiste utilisera également des équipements tels qu’un aspirateur à particules à haute efficacité (HEPA), un épurateur d’air et d’autres types de machines à air négatif pendant l’assainissement. Si les dégâts des eaux sont de catégorie 3, toutes les surfaces devront être nettoyées avec une solution antimicrobienne.

  5. Réparer et reconstruire si nécessaire

    Dans la dernière partie de la restauration des dégâts des eaux, le spécialiste enlèvera les parties non récupérables (par exemple, les cloisons sèches situées sous la ligne d’inondation, les planches de garniture de densité faible à moyenne, le rembourrage de la moquette). Les moquettes peuvent être nettoyées en profondeur, mais il est plus que probable qu’elles doivent être remplacées. Dans certains cas, les planches de bois peuvent être réutilisées et les cloisons sèches peuvent être réparées, si le dégât des eaux n’est pas de classe 4 ou 3. Toutefois, une reconstruction peut également s’avérer nécessaire, surtout si la cause du dégât des eaux est une catastrophe naturelle.

iAuditor, votre outil d’inspection

iAuditor par SafetyCulture est un outil d’inspection pratique que les spécialistes de la restauration des dégâts des eaux peuvent utiliser pour documenter ce qui se passe sur place. Prenez et ajoutez des photos des inspections de dégâts des eaux et la présentation de rapports détaillés aux clients et aux assureurs. iAuditor élimine tous les soucis d’impression de photos, d’agrafage sur des rapports papier, de rédaction de rapports après une inspection et d’envoi de rapports complets par fax.

Avec iAuditor, des rapports sont automatiquement générés après l’inspection d’un dégât des eaux et peuvent être envoyés par mail ou par un lien web partageable. Effectuez la restauration des dégâts des eaux rapidement et efficacement en utilisant l’application iAuditor sur votre appareil mobile, même hors connexion. Équipez votre équipe de spécialistes avec le bon outil pour bien faire le travail. Démarrez gratuitement avec iAuditor.