AMDE : définition, étapes et outils

Bâtissez une base AMDE solide et atténuez les risques dans vos processus.

Coordinateur de l'équipe AMDE

Published 28 Avr 2022

Qu'est-ce que l'AMDE ?

L'analyse des modes de défaillance et de leurs effets (AMDE) est une méthode proactive permettant de découvrir les défaillances potentielles des processus d'entreprise afin d'éviter qu'elles se produisent ou d'atténuer leurs effets en déterminant où elles peuvent se produire et leur impact. L'approche systématique de l'AMDE pour identifier et traiter les causes des défaillances peut aider à prévenir les problèmes coûteux, à améliorer la qualité des produits et la fiabilité des services, ainsi qu'à accroître la satisfaction des clients.

Questions sur l’AMDE

AMDE : pourquoi et comment la réaliser? Comment déterminer de manière proactive quelles parties d’un processus d’entreprise ou quelles étapes d’une chaîne de production sont susceptibles de tomber en panne et comment la panne se produira-t-elle ? Comment connaître l’impact des défaillances et comment éviter que ces défaillances ne se produisent en premier lieu ? Quels sont les types d’AMDE? Existe-t-il un outil que je peux utiliser pour l’AMDE ? Comment prononcer correctement AMDE ? Ce sont quelques-uns des sujets sur l’AMDE que cet article vise à couvrir.

Pourquoi l’AMDE est-elle réalisée et pourquoi est-elle importante ?

L’AMDE est généralement réalisée au cours de la phase de conception ou lors de la proposition de modifications d’un processus existant afin d’apprendre de manière proactive où les défaillances pourraient se produire et de découvrir la gravité possible de ces défaillances. L’AMDE est importante car elle permet de déterminer quelles parties d’un processus doivent être modifiées en priorité afin d’éliminer ou de réduire la probabilité de défaillances.

Parties de l’AMDE

L’AMDE, prononcé (en anglais) aɛmdeə, l’AMDE est composée de 2 parties :

  • Première partie : les Modes de défaillance ou les défaillances, problèmes ou erreurs qui se produisent dans les processus, les produits ou les services.
  • Deuxième partie : L’analyse des effets est la partie où les effets ou les conséquences des défaillances sont déterminés et analysés.

Types d’AMDE

Il existe plusieurs types d’AMDE, dont les plus courants sont l’AMDEF ou AMDE de conception et l’AMDEF ou AMDE de processus. La différence entre ces deux types d’AMDE est la suivante :

AMDEF

Comme son nom l’indique, l’AMDEF ou AMDE de conception s’applique à la conception de produits, en particulier au cours de sa phase initiale ou finale. L’objectif de l’AMDEF est de découvrir les défaillances potentielles de la conception du produit qui pourraient avoir un impact sur la santé, la sécurité et l’environnement, entre autres.

AMDEF

L’AMDEF ou AMDE Process concerne la mise en évidence des risques au sein de processus nouveaux ou existants. L’AMDEF est réalisée avant la mise en œuvre d’un nouveau processus ou, dans le cas de processus existants, avant que les modifications apportées aux anciens processus ne prennent effet. Les deux scénarios d’AMDEF ont pour but de détecter tout risque susceptible d’avoir un impact négatif sur le produit, la qualité, la sécurité et la satisfaction du client.

Comment réaliser une AMDE : 7 étapes

La méthodologie de l’AMDE implique généralement une séance de remue-méninges par une équipe composée de membres expérimentés et interfonctionnels qui connaissent bien les processus d’affaires et se termine par une nouvelle analyse des risques de défaillance après que des actions correctives ont été appliquées pour éliminer ou atténuer les risques de défaillance. Il est utile d’avoir un facilitateur avant de réaliser l’AMDE.

Voici une décomposition simple de la manière de réaliser une AMDE en 7 étapes :

Étape 1 : Déterminer ce qui doit être traité

Y a-t-il un nouveau processus qui doit être mis en œuvre et qui doit être revu afin d’identifier de manière proactive les problèmes qui pourraient apparaître en cours de route ? Savez-vous s’il existe des processus actuels ou un système de fonctionnement qui est en proie à des problèmes qui ne peuvent être résolus ? La satisfaction des clients est en baisse et il y a une diminution des ventes ou moins de demande de services ? Quelle unité de l’entreprise pose problème ?

Déterminez le processus, le système, les paramètres ou l’aspect de votre entreprise sur lesquels vous devez vous concentrer.

AMDE étape 1

Étape 1 : Demandez quelle partie de l’entreprise pose problème.

Étape 2 : Créer une équipe AMDE transversale

Constituez une équipe composée de membres qui connaissent bien l’aspect de l’entreprise sur lequel vous allez travailler. Les membres de l’équipe AMDE, dirigée par un coordinateur, sont idéalement issus de différentes fonctions et peuvent travailler ensemble dans le but d’identifier les problèmes qui doivent être traités.

AMDE étape 2

Étape 2 : Créez une équipe capable de travailler ensemble.

Étape 3 : Établissez le processus, le système ou les étapes.

Décrivez l’ensemble du processus, du système ou des étapes impliqués dans l’aspect problématique de l’entreprise sur lequel vous devez travailler. Créez un diagramme ou un organigramme qui montre et décrit clairement l’ensemble du processus à tous les membres de l’équipe.

Coordinateur de l'équipe AMDE

Étape 3 : Montrez et décrivez toutes les étapes.

Étape 4 : Analysez chaque étape et déterminer les zones à problèmes

Vérifiez chaque étape du processus et identifiez les domaines où des problèmes se produisent ou pourraient se produire (modes de défaillance). Créez une liste de tous les problèmes issus de l’analyse des défaillances et décrivez clairement chacun d’entre eux.

AMDE étape 4

Étape 4 : Identifiez les modes de défaillance.

Étape 5 : Choisir les questions à prioriser

À partir de la liste des problèmes ou des modes de défaillance, déterminez les problèmes à prioriser en calculant le numéro de priorité des risques (RPN) de l’AMDE. Attribuez une note de 1 à 10 pour la gravité, l’occurrence et la détection et multipliez ces trois éléments entre eux. Faites cette analyse de risque pour tous les éléments de la liste. Le fait de voir les problèmes ayant l’IPR le plus élevé devrait vous aider à décider du ou des problèmes à prioriser.

AMDE RPN analyse des risques infographique

Étape 5 : établir un ordre de priorité en fonction de l’IPR.

Étape 6 : Mettre en œuvre les changements

Après avoir déterminé les problèmes à prioriser en fonction de l’IPR, mettez en œuvre les changements qui élimineront ou réduiront l’occurrence ou l’impact de ces problèmes.

AMDE étape 6

Étape 6 : Mettez en œuvre les changements.

Étape 7 : Suivez la mise en œuvre des changements et mesurez leur efficacité

Assurez-vous que les changements sont effectivement mis en œuvre afin qu’ils aient un impact positif sur votre entreprise. Mesurez leur impact en contrôlant le processus, le système ou les étapes où les changements ont eu lieu et vérifiez si le résultat souhaité a été atteint.

AMDE étape 7

Étape 7 : Contrôlez et mesurez l’impact des changements.

Exemple d’AMDE

Pour vous donner une idée de ce à quoi peut ressembler une AMDE, voici un exemple simple d’AMDE qui illustre l’importance de l’IPR pour déterminer les problèmes à prioriser et les changements à mettre en œuvre.

Modes de défaillance

  1. La machine ne démarre pas.
  2. La machine tombe en panne au milieu de la production. Un risque potentiel.
  3. La machine produit un résultat incorrect en raison d’un dysfonctionnement ou d’un défaut inconnu.

Analyse des effets

  1. Gravité (4) x Occurrence (3) x Détection (1) = IPR (12)
  2. Gravité (6) x Occurrence (5) x Détection (1) = IPR (30)
  3. Gravité (9) x Occurrence (4) x Détection (5) = IPR (180)

Comme le troisième mode de défaillance a l’IPR le plus élevé des trois et qu’il est beaucoup plus élevé que les premier et deuxième modes de défaillance, des changements importants doivent être immédiatement mis en œuvre pour réduire la gravité, éliminer l’occurrence et augmenter la détection du troisième mode de défaillance.

Outil AMDE

Avant et après la mise en œuvre des changements, il doit y avoir un moyen de savoir quels sont les problèmes et s’ils sont traités. iAuditor de SafetyCulture est un outil puissant qui peut aider les équipes à s’assurer que les changements sont effectivement mis en œuvre et s’ils ont un impact sur l’ensemble de l’entreprise.

Idéal pour les équipes, iAuditor est une plateforme axée sur les données qui peut être utilisée en ligne ou hors ligne sur votre mobile pour surveiller les performances et collecter des données qui peuvent être analysées pour mesurer l’impact. Les données recueillies au fil du temps peuvent ensuite être utilisées pour la formation et l’amélioration continue afin d’optimiser la production et d’élever encore la qualité des produits et des services.