Liste de vérifications pour la réouverture de crèches et des garderies

Organiser la mise en œuvre des mesures de sécurité des crèches et des garderies pendant la COVID-19

réouverture de la crèche et de la garderie

Published 29 Avr 2022

Réouverture des crèches et garderies

Après l'annonce de la fermeture des écoles à l'échelle de l'État en tant que répercussion de la pandémie mondiale de COVID-19, les crèches et les établissements accueillants des enfants ont réagi en fermant temporairement leurs installations. Cette fermeture a été un défi non seulement pour les organismes mais aussi pour les parents qui ont du s'adapter à cette "nouvelle normalité". L'autre défi est maintenant la réouverture des crèches et garderies, dans le respect du protocole sanitaire.

Au fur et à mesure que les épidémies se succèdent, on assiste à la réouverture des crèches et garderies. Les restrictions sont en constante évolution et peuvent changer en fonction du nombre de cas positifs enregistrés. En réponse à cela, le ministère des Solidarités et de la Santé recommande d’aller de l’avant pour mettre en œuvre des mesures de sécurité dans le cadre des habitudes quotidiennes afin de réduire le risque d’exposition au virus COVID-19.

Cet article aborde brièvement 1) comment faire face aux risques lors de la réouverture des crèches et garderies en pleine pandémie de COVID-19, et 2) des ressources téléchargeables pour aider à mettre en œuvre des mesures de sécurité appropriées pour la réouverture.

Comment gérer les risques lors de la réouverture des établissements recevant des enfants ?

La réouverture des crèches et garderies est une responsabilité cruciale pour les organismes. Ils ont la responsabilité d’élaborer et de mettre en œuvre un plan visant à prévenir le risque de COVID-19 et à assurer la sécurité des enfants pendant qu’ils sont sous la responsabilité de l’institution. Voici quelques conseils utiles sur la façon de gérer les risques lors de la réouverture des crèches et des garderies :

Encourager les employés à se soumettre au test COVID-19

Tout le monde peut être porteur du virus COVID-19, d’autres peuvent présenter des symptômes visibles mais certains peuvent être asymptomatiques. Les enfants sont vulnérables et c’est pourquoi il est conseillé aux employés des crèches et des garderies de passer un test avant la réouverture. Si le test donne un résultat « positif », l’employé ne doit pas être autorisé à retourner au travail et doit être coordonné avec les soins de santé dès que possible.

Interroger les employés et les enfants

Les employés et les parents des enfants qui arrivent doivent être interrogés en ligne pour détecter les symptômes éventuels et les antécédents d’exposition. Il est conseillé de divulguer les informations nécessaires pour éviter la propagation du virus COVID-19. L’institution doit préparer l’installation pour le dépistage des enfants et des employés à leur arrivée. Un contrôle de la température doit être effectué avant d’entrer dans les locaux.

Instaurer des pratiques d’hygiène saines

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) publie des directives pour encourager le lavage fréquent des mains et l’utilisation du masque par les employés. Notez que « les masques en tissu ne doivent pas être placés sur les jeunes enfants de moins de 2 ans, sur toute personne ayant des difficultés à respirer, ou qui est inconsciente, incapable ou autrement incapable de retirer le masque sans aide. » En outre, les institutions devraient organiser des formations en ligne sur la santé et la sécurité afin de s’assurer que tous les employés sont compétents pour suivre les mesures de précaution de la « nouvelle normalité ».

Limiter le nombre d’enfants

Limitez le nombre d’enfants dans une même pièce pour éviter les contacts rapprochés et augmentez l’espacement pour un maximum de 2 tables séparées afin de favoriser la distanciation sociale. Surveillez la distance entre les enfants qui ne jouent pas ensemble et ceux qui font la sieste. Si possible, limitez les activités de mélange entre les groupes, les jeux en plein air et le partage d’objets tels que les jouets, les effets personnels, les fournitures et les équipements.

Assainir l’installation

Intensifier le nettoyage, l’assainissement et la désinfection des installations avant la réouverture des crèches et des garderies.
Nettoyez toutes les surfaces, les équipements et les fournitures avec de l’eau et du savon pour réduire le risque d’exposition. Utilisez des désinfectants sur les surfaces fréquemment touchées, telles que les poignées de porte, les rampes d’escalier, les interrupteurs, les boutons de chasse d’eau, etc. Inspectez l’état des systèmes de ventilation et de l’approvisionnement en eau pour prévenir les maladies causées par la bactérie Legionella.

Appliquer un plan de surveillance

Enregistrer les problèmes de santé des enfants et des employés, y compris les signes et symptômes des maladies rencontrées dans les locaux de la crèche. Planifier et mettre en œuvre des procédures d’urgence sur la manière de gérer et de communiquer avec les autorités si un cas de COVID-19 était confirmé.

Une ressource numérique pour aider à la mise en œuvre des mesures de sécurité à la réouverture

Afin d’assurer la sécurité des enfants, ainsi que de prospérer d’un point de vue commercial, le respect des mesures de précaution est vital pour le fonctionnement des crèches et des garderies. En utilisant une plateforme logicielle mobile comme iAuditor de SafetyCulture, les institutions peuvent facilement mettre en œuvre des mesures de sécurité judicieuses dans les crèches. Pour vous aider à démarrer, nous avons rassemblé des listes de contrôle pour la réouverture des crèches et des garderies, conçues pour aider les entreprises à se remettre sur les rails après une fermeture temporaire causée par la pandémie de COVID-19.

Avertissement : veuillez noter que cette liste de contrôle est un exemple hypothétique et ne fournit que des informations de base. Elle n’est pas destinée à se substituer à un avis, un diagnostic ou un traitement médical. Vous devez également demander l’avis de votre professionnel pour déterminer si l’utilisation d’une telle liste de contrôle est autorisée sur votre lieu de travail ou dans votre juridiction.