Procédure de contrôle pour la réouverture des aéroports

Outil numérique gratuit pour aider à protéger les travailleurs et les clients contre les infections au COVID-19

femme avec ses bagages dans un aéroport

Published 28 Juil 2022

Le statut actuel de l'industrie du transport aérien

Au cours des dix dernières années environ qui ont précédé la pandémie de COVID-19, l'industrie du transport aérien a connu une croissance rapide. Ce qui était autrefois un luxe que seuls les véritables riches pouvaient s'offrir est désormais accessible à tous grâce aux compagnies aériennes à bas prix, aux nouvelles liaisons aériennes et aux réservations en ligne.

Durant la pandémie de COVID-19, le transport aérien a également été l’une des industries les plus touchées. La plupart des pays du monde ayant eu recours à des mesures de confinement afin d’aplanir la courbe jusqu’à ce qu’un vaccin soit découvert et distribué, les voyages internationaux non essentiels ont été interdits dans plusieurs destinations. Pour les vols de passagers qui ont obtenu le feu vert, il faut toutefois continuer de pratiquer la distanciation sociale, ce qui signifie que les avions ne peuvent pas être remplis à pleine capacité. Les compagnies aériennes qui ne peuvent pas faire face à la baisse des recettes comptent sur l’aide financière des gouvernements pour éviter la faillite totale.

Directives officielles de l’OACI sur la réouverture des aéroports

L’Organisation de l’aviation civile internationale est l’autorité aéronautique mondiale des Nations unies chargé de fournir des normes et pratiques recommandées (SARP) pour l’aviation civile internationale, en collaboration avec ses 193 États membres. L’OACI a récemment publié un Module aéroportuaire qui fournit des conseils spécifiques pour la réouverture des aéroports en cas de pandémie de COVID-19 :

Nettoyage et désinfection des terminaux d’aéroport

L’OACI exige que tous les terminaux d’aéroport disposent d’un plan écrit, régulièrement mis à jour, de nettoyage et de désinfection améliorés, approuvé par l’autorité sanitaire de l’aéroport, les exploitants d’aéroport et les prestataires de services, et conforme au Guide d’hygiène et d’assainissement en aviation de l’OMS. Le nettoyage et la désinfection des surfaces, des équipements et des zones du terminal doivent être effectués régulièrement. Les produits de nettoyage et de désinfection doivent également être régulièrement approvisionnées.

Protocoles de distanciation physique

Les normes de distance physique doivent être conformes aux protocoles recommandés pour les déplacements urbains, soit au moins 1 mètre (6 pieds). Les passagers sont également tenus de porter des masques, pour autant qu’ils n’entraînent pas de pénurie pour les travailleurs de santé de première ligne.

Protection des travailleurs

Les EPI et les examens de santé appropriés doivent être fournis au personnel, et les plannings doivent être mis à jour pour garantir que seul l’effectif minimum requis pour couvrir les quarts de travail est présent. Les postes de travail doivent être réorganisés de manière à ce que les protocoles de distanciation physique puissent être respectés. Utilisez des barrières physiques entre le personnel et les passagers chaque fois que cela est possible afin de minimiser les contacts physiques.

Accès au terminal de l’aéroport

Seuls le personnel de l’aéroport, les passagers et les accompagnateurs (lorsque les passagers souffrent d’un handicap) ou sont des mineurs non accompagnés sont autorisés à entrer dans les terminaux de l’aéroport. Cela réduit le risque de transmission du COVID-19 en facilitant la distanciation physique.

Conseils pour prévenir les transmissions de COVID-19 dans l’industrie du transport aérien

Actuellement, certains aéroports restent opérationnels en réduisant de plus de la moitié leur capacité de vol initiale afin de pratiquer la distanciation sociale. Bien qu’il existe maintenant un vaccin contre le COVID-19, les aéroports qui sont actuellement opérationnels, ainsi que ceux qui sont sur le point de rouvrir, doivent prendre des précautions afin de minimiser les risques de transmission pendant les opérations. Vous trouverez ci-dessous quelques conseils sur la manière dont les compagnies aériennes peuvent minimiser les risques de transmission du COVID-19 dans le cadre de leurs activités :

Assainissement complet des installations, des équipements et des aéronefs de l’aéroport.

Avant la réouverture d’un aéroport, l’ensemble de l’installation, en particulier les surfaces à fort contact et les zones à forte occupation, doit être soigneusement désinfecté. Ces surfaces et zones doivent d’abord être lavées avec du savon et de l’eau chaude, avant d’être désinfectées avec un mélange d’une cuillère à soupe d’eau de Javel pour un litre d’eau propre. Ensuite, laissez les surfaces et les zones sécher à l’air libre. Voici quelques exemples de surfaces à forte sollicitation et de zones à fort taux d’occupation :

  • Sanitaires
  • Guichets de vente
  • Comptoirs d’information
  • Espaces d’attente
  • Contrôle de sécurité
  • Plateforme d’observation
  • Tours de contrôle
  • Magasins et restaurants dans le terminal (tables, ustensiles, etc.)
  • Enregistrement des bagages
  • Carrousel à bagages/zone de récupération des bagages
  • Sièges d’avion et tablettes
  • Cockpits
  • Cabine de l’équipage

Lorsque vous essuyez des surfaces et des zones, il est préférable d’utiliser des chiffons jetables pour éviter la contamination croisée. Si vous utilisez de l’alcool pour l’assainissement, assurez-vous qu’il s’agit d’une solution d’au moins 70 % afin de tuer la plupart des virus.

Soumettre tous les employés à un test COVID-19 avant de les autoriser à travailler

Les compagnies aériennes peuvent assurer la sécurité de leurs employés et des clients qui interagissent avec eux en soumettant leur personnel à un test COVID-19 avant de les autoriser à se présenter au travail. En plus d’être hautement transmissibles, certaines infections au COVID-19 sont asymptomatiques, ce qui signifie qu’un test médical est la seule méthode totalement fiable pour savoir si une personne est porteuse du coronavirus. Les employés dont le test est positif ne doivent pas être autorisés à retourner au travail.

Encourager les employés à suivre les meilleures pratiques contre la propagation du COVID-19, même en dehors du travail.

Avant la réouverture, les employeurs peuvent organiser une vidéoconférence avec les équipes et les encourager à suivre les meilleures pratiques telles que la distanciation sociale, le lavage régulier des mains et l’assainissement, ainsi que le respect des mesures de quarantaine afin de minimiser les risques de contracter la maladie sur le lieu de travail et en dehors. Renforcer l’importance du travail d’équipe pour prévenir la propagation du COVID-19 est essentiel pour assurer la sécurité des employés et des clients.

Appliquer des exigences strictes en matière d’autorisation médicale avant d’autoriser l’entrée

Exiger que les voyageurs présentent des certificats d’autorisation médicale actualisés comme preuve de leur bonne santé. Comme mesure supplémentaire, encouragez les clients par le biais de newsletters, de SMS et de messages sur le site Web à limiter les sorties de chez eux, en particulier entre le moment de leur test médical et la date de leur vol, afin de minimiser les risques de contracter le COVID-19.

Fournir des masques et autres EPI aux équipes et aux clients

Comme mesure de sécurité supplémentaire, distribuez des masques en tissu aux travailleurs et aux clients. Si les masques faciaux n’offrent qu’une protection minimale aux personnes en bonne santé, ils sont généralement plus efficaces pour empêcher les porteurs asymptomatiques de propager le virus. Même si les aéroports appliquent des exigences strictes en matière d’autorisation médicale avant de permettre aux passagers et aux travailleurs de mettre les pieds dans l’aéroport, la distribution de masques comme mesure de sécurité supplémentaire contribue à réduire les risques de transmission dans les aéroports.

Modifier les zones et les protocoles pour améliorer les normes de sécurité contre le COVID-19

Installer d’autres postes de lavage des mains et de désinfection, en laissant une distance suffisante entre chacun d’eux pour que la distance sociale soit toujours respectée. Placer des panneaux de plexiglass entre les employés et les clients, et placez des rubans indicateurs au sol pour vous assurer qu’une distance d’au moins 2 mètres est maintenue entre les clients dans les files d’attente.

Favoriser les alternatives en ligne telles que la billetterie et l’enregistrement en ligne par rapport aux méthodes manuelles.

Non seulement ces méthodes contribuent à rationaliser l’expérience globale du client, mais elles permettent également d’éliminer toute interaction physique inutile entre les clients et les employés, conformément aux pratiques de distanciation sociale.

Assurer une réouverture des aéroports plus sécuritaire grâce aux listes de contrôle numériques d’iAuditor

Nous avons préparé des listes de contrôle prêtes à l’emploi que les aéroports peuvent utiliser pour se préparer à rouvrir leurs portes suite à une pandémie.

Avertissement : Veuillez noter que ces listes de contrôle sont des exemples hypothétiques et ne fournissent que des informations de base. Elles ne sont pas destinées à se substituer à un avis, un diagnostic ou un traitement médical. Demandez l’avis d’un professionnel pour déterminer si l’utilisation de ces listes de contrôle est autorisée sur votre lieu de travail ou dans votre juridiction.